Centre International
d'Étude du Sport

Avenue DuPeyrou 1
2000 Neuchâtel
Suisse
Tél +41 32 718 39 00

Actualités

jeu. 25 juillet 2019

Ancienne étudiante de deux programmes de formation du CIES, Sofia Malizia travaille maintenant à la FIFA

Beau parcours pour Sofia Malizia ! Après avoir obtenu son diplôme du Programme exécutif FIFA/CIES organisé avec la Universidad Católica Argentina à Buenos Aires, elle a suivi avec succès la 18ème édition du FIFA Master en 2018. Elle a ensuite vu s’ouvrir les portes de la FIFA où elle travaille depuis l’année dernière. Sofia nous livre ici quelques impressions sur son cheminement.

Quelles sont vos responsabilités actuelles à la FIFA ?

Je travaille en tant que coordinatrice au sein du département de gouvernance pour les associations membres (« Member Association Governance Department ») de la FIFA. Ce département s’occupe des questions politiques et diplomatiques liées aux associations membres, c’est-à-dire aux 211 fédérations de football affiliées à la FIFA. Il est constitué de deux piliers : la gestion et la prévention de crise. En ce qui concerne le premier pilier, on peut mettre en évidence deux catégories de crise : celles qui sont la conséquence d’interférences externes dans les affaires des associations membres et celles qui résultent de tensions internes. Pour ce qui est de la prévention de crise, nous travaillons à réviser les statuts des fédérations ainsi qu’à promouvoir des règles de bonne gouvernance. Par ailleurs, je suis aussi responsable de coordonner la rédaction d’un Manuel de gouvernance pour les personnes en charge du football féminin au sein des associations membres. Ce document couvre deux domaines principaux : le football féminin et les femmes dans le football.

Que vous a apporté le Programme exécutif FIFA/CIES?

Ce Programme a constitué une excellente expérience. En effet, il m’a permis de mieux comprendre les différentes facettes de l’industrie du sport et du football, notamment en Amérique latine. Les cours étaient très dynamiques et favorisaient les interactions entre les étudiants et les intervenants. J’ai beaucoup apprécié l’atmosphère de la classe, propice à des échanges fructueux. Finalement, ce Programme m’a permis d’accéder à un vaste réseau de contacts et d’amis, qui sont maintenant mes références dans différents domaines du sport.

En ce qui concerne le FIFA Master, quels aspects de cette formation vous ont été les plus utiles dans votre carrière ?

Je pense que le FIFA Master a représenté un élément-clé pour le développement de ma carrière. Les trois modules (humanités, management et droit du sport) m’ont permis d’approfondir les connaissances de l’industrie du sport que j’avais acquises auparavant. J’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de professionnels, que ce soient mes camarades de classe, des professeurs, des experts ou des conférenciers. J’ai ainsi pu partager des expériences avec eux, mieux les comprendre. A l’instar du Programme exécutif, le FIFA Master m’a offert la possibilité d’étendre mes réseaux, d’être en contact avec des personnes qui sont aujourd’hui essentielles pour moi.

C’est le cas d’un grand nombre d’anciens étudiants qui occupent des postes importants dans le sport. Et, ce qui n’est pas le moindre des avantages, le FIFA Master m’a donné les outils nécessaires pour évoluer, pour travailler dans un environnement international. Grâce à cette formation, je peux trouver des solutions propres à des contextes, à des mentalités ou à des cultures différents.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de la FIFA et de la Suisse jusqu’à présent ?

Je ne suis à la FIFA que depuis quelques temps. Néanmoins, j’ai eu l’occasion de voyager dans plusieurs pays et de découvrir ainsi différentes manières de travailler. Mais en réalité, la meilleure expérience est celle d’avoir assisté à quelques matches de la Coupe du Monde de Football féminin de la FIFA France 2019. Pour moi, cet événement marque une étape essentielle. Il y aura indiscutablement "un avant et un après" dans le football féminin. Pour ce qui est de la Suisse, j’apprécie beaucoup le fait que certains de mes camarades de classe ainsi que de nombreux anciens étudiants du FIFA Master y résident. C’est réconfortant de savoir que vous allez vivre dans un pays où vous pouvez compter sur des amis et les rencontrer à diverses occasions.