Centre International
d'Étude du Sport

Avenue DuPeyrou 1
2000 Neuchâtel
Suisse
Tél +41 32 718 39 00
Fax +41 32 718 39 01
lun. 23 janvier 2012

Difficultés économiques et spéculation sur le marché des joueurs vont de pair

La quatrième édition du de l’Etude démographique du CIES Football Observatory vient de paraître. 

Il s'agit d'une publication annuelle s’adressant à tous ceux qui souhaitent acquérir une connaissance scientifique du marché du travail des joueurs en Europe. Elle présente les dynamiques à l’œuvre dans 33 ligues de première division d'associations membres de l’UEFA (500 clubs, 12'410 joueurs). Les tendances de marché sont d'abord mesurées à l'échelle européenne, puis analysées par championnat. Un extrait peut être téléchargé gratuitement  sur le site de l’Observatoire (http://www.eurofootplayers.org/?lang=fr). 

Depuis 2008, les clubs européens n'ont jamais engagé autant de nouveaux joueurs que lors de la saison en cours (10 transferts par équipe en moyenne, + 16.6% depuis 2009). Ceci montre que dans un contexte économique difficile, les clubs européens semblent plus que jamais naviguer à vue en spéculant sur le marché des transferts au lieu de poursuivre des stratégies durables pour composer leur effectif. La montée en puissance partout en Europe d'investisseurs privés qui achètent les droits économiques des joueurs va probablement renforcer cette tendance. De ce point de vue, l'entrée en vigueur du fair-play financier de l'UEFA apparaît absolument nécessaire pour pousser les clubs à adopter des politiques plus responsables.

Au niveau des ligues, l'Etude montre les grands changements en cours en Russie. Les clubs de ce pays se posent plus que jamais comme les principaux rivaux des équipes des plus importantes ligues d'Europe occidentale. Depuis 2009, le pourcentage d'internationaux actifs en Russie a augmenté de 17%, passant de 11,6 à 28,6%. Désormais, les footballeurs ayant joué pour une sélection nationale A en 2011 représentent une plus grande proportion de joueurs en Russie qu'en France (25,8%), Italie (25,1%) et Espagne (23,0%). Ce pourcentage reste plus élevé qu'en Russie seulement en Angleterre (41,2%) et en Allemagne (33,3%).

D'autres résultats exclusifs peuvent être téléchargés à l'adresse suivante: http://www.eurofootplayers.org/-Publications,4-

L'Etude complète peut être achetée ici: http://shop.cies.ch/int_fr/edition-cies.html?___from_store=int_fr 

L'équipe du CIES Football Observatory se tient à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire.