Centre International
d'Étude du Sport

Avenue DuPeyrou 1
2000 Neuchâtel
Suisse
Tél +41 32 718 39 00

Actualités

lun. 27 février 2012

Les agents gagnent 400 millions d’euros par an en Europe

La toute dernière étude du l’Observatoire du football du CIES révèle que le chiffre d’affaire annuel des agents dans les pays de l’UEFA se situe autour de 400 millions d’euros. L’étude met aussi en exergue la forte concentration dans le marché de la représentation : 83 agents individuels ou agences représentent à eux seuls la moitié des joueurs dans les ligues du ‘big-5’.

D’autres résultats clé concernent le profil démographique des agents licenciés domiciliés dans les cinq principaux marchés européens : Angleterre, Italie, Espagne, Allemagne et France. L’enquête par questionnaire réalisée par les auteurs de l’étude, Raffaele Poli et Giambattista Rossi, montre que les agents ont en moyenne 42 ans. Seuls 3,4% sont de sexe féminin.

Presque trois quarts des agents ont un titre universitaire, et 71% d’entre eux ont une bonne connaissance d’au moins une langue étrangère. Seuls 41% des agents licenciés exercent cette profession à plein temps. Les 59% restants sont également actifs dans d’autres secteurs professionnels, en premier lieu dans les domaines juridique et financier.

L’étude montre également qu’une minorité d’agents (46%) s’occupe de questions relatives à la vie privée des joueurs, comme leur trouver un logement, organiser des déplacements, aider des membres de leur famille, etc. L’image convenue des agents prenant quotidiennement soin de leurs protégés ne correspond donc pas tout à fait à la réalité. Les intermédiaires passent l’essentiel de leur temps à créer ou consolider des réseaux et générer des opportunités.

Seuls 42% des joueurs représentés par les agents ayant participé à l’enquête sont déjà professionnels. Ceci montre que les agents sont surtout actifs dans le débauchage de talents à l’orée d’une carrière professionnelle. Si les jeunes joueurs peuvent parfois tirer profit de cette situation, la pression exercée par les intermédiaires peut aussi se révéler néfaste pour leur carrière.

La recherche montre également que la coopération entre intermédiaires est un aspect essentiel de la profession. Ainsi, la moitié des agents représente des joueurs pour le compte de collègues. La principale raison de ce type de collaborations est de placer le client du partenaire dans un marché national spécifique, ce qui confirme le rôle crucial joué par les agents dans la mise en place de réseaux transnationaux à l’échelle globale.

Les directeurs sportifs sont clairement indiqués comme étant les partenaires d’affaires les plus importants lorsqu’il s’agit de placer un joueur, suivis par les entraîneurs. Presque 40% des agents ont déjà représenté des entraîneurs durant leur carrière. La forte proportion d’agents qui gèrent conjointement la carrière de joueurs et d’entraîneurs soulève la question des conflits d’intérêt dans le marché de la représentation.

Cette problématique est d’autant plus actuelle que plus de 70% des agents travaillent aussi directement pour les clubs dans le cadre de l’achat, la vente ou la détection de joueurs. De plus, 15% des agents licenciés ont affirmé posséder ou avoir possédé des parts sur les droits de transfert de footballeurs.

Tous ces chiffres révèlent des situations imbriquées avec de nombreux intérêts croisés potentiellement préjudiciables au bon fonctionnement des marchés de la représentation et du transfert de joueurs. Selon les auteurs de l’étude, une plus grande transparence serait nécessaire pour limiter les effets pervers de la situation observée.

Le rapport de 82 pages peut être téléchargé gratuitement depuis le site de l’Observatoire du football du CIES sous www.eurofootplayers.org/publications

Pour plus de renseignements, veuillez contacter les auteurs de l’étude à l’adresse eurofootplayers(at)unine.ch.

 

A propos du CIES Football Observatory

LE CIES Football Observatory a été créé en 2005 sous le nom de Professional Football Players Observatory (PFPO). Depuis 2011, il est l'un des piliers du vaste projet CIES Observatory dédié à l’analyse statistique du sport dans sa diversité. En plus de la réalisation de deux rapports annuels, le CIES Football Observatory effectue régulièrement des mandats pour différents acteurs de l’industrie du football. Rigueur méthodologique et connaissance du football garantissent des analyses de grande qualité à des tarifs concurrentiels. Plus d'informations, venez nous rendre visite sur http://www.eurofootplayers.org.

Fichiers :
report_agents_2012.pdf1.1 M