Centre International
d'Étude du Sport

Avenue DuPeyrou 1
2000 Neuchâtel
Suisse
Tél +41 32 718 39 00

Publications

jeu. 05 juin 2014

L'autre visage du supportérisme: autorégulations, mobilisations collectives et mouvements sociaux de Busset Thomas, Besson Roger et Jaccoud Christophe

Fruit d’un colloque scientifique organisé en septembre 2012 par le Centre International d’Etude du Sport (CIES), à Neuchâtel, cet ouvrage aborde la question du supportérisme de football sous des angles encore peu explorés. Il porte sur les modes d’organisation des supporters et leur capacité à juguler les manifestations extrémistes ou à défendre des intérêts communs vis-à-vis des clubs, des fédérations et des instances publiques. Les contributions, qui concernent des contextes géographiques différents (Argentine, Belgique, Croatie, Egypte, France, Roumanie et Suisse), amorcent une réflexion plus générale sur la constitution de réseaux d’acteurs nationaux et internationaux, et sur les dynamiques à l’œuvre dans les stades.

L’abondante littérature consacrée au supportérisme porte en grande partie sur les aspects problématiques du phénomène et sur ses dimensions culturelle et émotionnelle. Nombre de travaux sont consacrés au racisme et à la présence de groupements d’extrême droite dans les stades. Bien des auteurs se sont aussi attachés à retracer et à analyser les mesures déployées par les institutions politiques, judiciaires et policières pour enrayer les violences.

Si ces dérives restent des préoccupations très actuelles, force est de constater que le supportérisme change de visage. En effet, de nombreux supporters ne se contentent plus aujourd’hui de soutenir leur équipe favorite, mais ils formulent aussi des revendications sur des objets qui les concernent directement (aménagement des stades, calendrier et horaire des matchs, etc.) et défendent leur vision du football. Si les demandes s’adressent en premier lieu aux dirigeants de club et aux exploitants des stades, d’autres ont une portée plus générale. En particulier, les règlements et les lois qui visent à surveiller et contrôler les supporters et à sanctionner les fauteurs de troubles ont contribué à ce qu’une frange de plus en plus importante des supporters prenne conscience qu’il existe des intérêts communs et que, pour les défendre, il est judicieux, voire nécessaire de faire (au moins temporairement) abstraction des rivalités et des conflits.

Pour plus d'information cliquez ici.